Powered by Max Banner Ads 

«

»

Rougir Tous Le Temps

Rougir tous le temps une situation vraiment gênante un moment pénible, un effet de surprise et aussitôt le visage qui passe au rougeRougir tous le temps une situation vraiment gênante, un moment pénible, un effet de surprise, et aussitôt le visage qui passe au rouge. Qui n’a jamais eu les joues qui chauffent. Mais chez certaines les peurs de rougir tourne à l’angoisse et devient un vrai facteur de blocage. On rougit quand on est confronté à une surprise ou à une situation gênante. Il s’agit d’une réaction physiologique plutôt banale, la survenue d’une forte émotion se traduit par un afflux sanguin.

L’éreutophobie, c’est-à-dire la peur obsédante de rougir en présence des autres, survient le plus souvent à la puberté, période sensible où la timidité, l’hyper-émotivité et la habiliter des émotions sont à leur valeur la plus élevée. Le plus souvent, la peur de rougir en public s’estompe avec le temps, au fur et à mesure que l’adolescent prend de l’assurance. et apprend à assurer ses émotions plus sereinement.

Apprenez comment ne pas rougir tous le temps

Cette mise à nue de soi non calculée est à la base du rougissement. Contrairement aux idées reçues, les personnes timides ne sont pas plus touchés que les autres. En revanche, le rougissement sera plus visible chez celles avec une peau fine et claire. Mais il arrive que certaines personnes développent une crainte excessif vis à vis du rougissement. C’est le cas de Sandra, je rougis tout le temps et surtout je me vois rougir j’ai l’impression que tout le monde me regarde et devine ce que je pense.

Une personne qui rougit naturellement a tendance à esquiver les situations qui font naître son trouble, c’est-à-dire la confrontation avec les autres. Comme vous l’avez certainement constaté, c’est un cercle vicieux : plus vous avez peur de rougir et plus vous rougissez, plus vous craignez d’être intimidée et plus vous perdez vos facultés.

Comment faire pour ne plus rougir tous le temps

Du coup, je préfère garder le recul, en parle d’un cercle vicieux. Le rougissement est les résultats d’une lutte intérieure entre une émotion qui émerge et la volonté de la dissimuler. Moins on accepte de rougir plus on rougit. Quand cette anxiété tourne à la hantise, on parle alors d’éreutophobie, un mal qui touche environ 1 % de la population. Face au rougissement, il n’y a aucun médicament miracle prévient d’emblée le spécialiste. Chaque personne a ses petites combines pour mieux vivre le quotidien. Cela peut aller du maquillage au port de vêtements quand camouflent, du collier qui attire l’œil jusqu’au choix réfléchi d’une coupe de cheveux.

Certains cherchent à se dévoiler le moins possible en atténuant les situations d’interaction sociale. Des manœuvres qui peuvent être contre productives car elles conduisent à se concentrer sur sa tendance à rougir. Que faire. Accepter de rougir. Seul un travail psychologique peut permettre de l’assumer. À cet effet, des tentatives de relaxation et d’attention à regarder l’autre et non plus soi peuvent former un bon début. Il s’agit de retrouver une certaine estime de soi et de prendre du recul par rapport à ce trouble cutané.

Au moment de passé épreuve de l’acceptation, le psychiatre invite à la prise de risque, prendre la parole en public, s’ouvrir à l’autre concentrer son attention sur son environnement.

Si cet article vous a plu.Laissez votre avis en écrivant un commentaire juste en dessous. Dites moi ce que vous pensez  de rougir tous le temps. Pour en savoir encore plus

N’hésitez pas aussi à me proposer des idées, faire des suggestions, à me poser des questions pour m’améliorer sans cesse afin de vous proposer un service de qualité toujours plus performant.

Cordialement : Pierre Clam

Commerce Manager